Notre police, notre image
Edito

Notre police, notre image

Ainsi, il n’aura fallu que 72 heures à la police pour retrouver les présumés assassins de Madame Mopi Célestine. Une maman pieuse qui se rendait à la messe matinale ce 13 février. Une efficacité qui, disons-le tout net, s’explique par la vague d’indignation suscitée par le crime et la volonté du nouveau directeur général de la police nationale de marquer sa bonne volonté à protéger les personnes e

L’impératif de faire bloc
Edito

L’impératif de faire bloc

«Chaque fois que des hommes et femmes redressent l’échine, ils peuvent aller où ils veulent, car personne ne peut monter sur votre dos tant que vous vous tenez droits», assurait Martin Luther King. Ces propos du célèbre pasteur baptiste et militant non-violent pour les droits civiques des noirs américains doivent sonner ces jours ci comme une piqure de rappel pour une population tchadienne résigné

Ne nous mentons pas
Edito

Ne nous mentons pas

La publication sur les réseaux sociaux d’un acte portant recrutement dans les effectifs de la douane ce week-end a remis à l’ordre du jour un débat vieux de plus de quarante ans, mais hélas toujours mal mené quand il n’est pas complètement dévoyé. Sur la liste des recrues, certains y ont vu une injustice criarde parce que la grande majorité porte un nom à consonance musulmane donc « nordiste ». Il

Requiem pour l’Ujt
Edito

Requiem pour l’Ujt

Alors que se clôturait à Bongor les assises devant renouveler le bureau de l’Union des journalistes tchadiens (Ujt), notre consœur, Angal Toclock, reporter à la télévision nationale se faisait brièvement embastiller à Moundou sur ordre d’un administrateur qui a peu goutté qu’elle ne se leva à son arrivée à une cérémonie qu’il devait présider. Malgré ses explications sur la neutralité du journalist

Comment la France perdra le sahel
Edito

Comment la France perdra le sahel

C’est avec la même arrogance et le mépris du premier jour que Emmanuel Macron est revenu sur le sentiment anti français qui traverse le sahel rappelant, à la clôture du sommet de Pau, que c’est à la demande des Etats que la France est intervenue et que son seul objectif est la sécurité des populations en proie à la violence terroriste. Le chef de l’Etat français a aussi dénoncé une instrumentalisa

Le mensonge et nous
Edito

Le mensonge et nous

Scène cocasse sur le plateau de Electron Tv mercredi soir. Au cours d’un débat dans l’émission ’’vérités politiques’’, Saleh Kebzabo recadre Kassiré Coumakoye qui affirmait avoir enseigné Succès Masra alors que celui-ci n’a pas fait ses études supérieures au Tchad où l’ancien Premier ministre aurait pu le croiser en amphithéâtre. La scène a amusé la toile, mais démontre en vérité le niveau d’immor

Pourquoi 2020 ne sera pas (encore) une année électorale
Edito

Pourquoi 2020 ne sera pas (encore) une année électorale

Emmanuel Macron et Idriss Déby Itno auront donc menti. Il n’y a pas eu d’élections législatives et locales ni au premier semestre, ni en fin d’année comme l’ont annoncé les deux chefs d’Etats l’année dernière à peu près à la même période. La faute à la déstructuration du système politique qui a fini par rendre inefficace et l’administration et la classe politique au point où, rien ne bouge tant

Vigilance !
Edito

Vigilance !

Ce qui s’est passé le 11 décembre dernier à Inates au Niger devrait faire remonter le niveau de vigilance en matière de lutte contre le terrorisme à l’intérieur de nos frontières nationales. Un évènement pas assez commenté à l’intérieur de nos frontières alimente ces craintes. La capture par les services soudanais, suite à des indications des services tchadiens, de sept éléments de Boko-Haram, par

Dieu et nous
Edito

Dieu et nous

Ainsi donc, cela fait 10 ans que musulmans, protestants et catholiques du Tchad communient à chaque fin du mois de novembre pour invoquer la paix sur la nation tchadienne sans que cela ne se traduise dans la réalité des citoyens de ce pays. Cette année, l’évènement a été décalé de quelques jours et a coïncidé avec la révélation des affaires de détournements et autres actes non vertueux qui font le

Haroun Kabadi ou la mauvaise réputation
Edito

Haroun Kabadi ou la mauvaise réputation

Ça aurait pu être le titre du livre à charge sur la personne du président de l’assemblée nationale, conspué aussi bien dans la rue que sur les réseaux de manière discontinue depuis trois semaines. Même s’il faut admirer le flegme de l’élu de Kyabé, qui n’a, de mémoire d’observateur, jamais répondu à la presse, force est d’admettre qu’en trente ans de vie politique, le nom de Haroun Kabadi a plus é