Abdoulaye Miskine, un pion utile
Edito

Abdoulaye Miskine, un pion utile

«En Centrafrique, le Tchad fait partie du problème et de la solution». Cette conclusion d’expert reste d’actualité près de dix ans après le retrait de nos troupes de ce pays voisin où nous avons joué un rôle prépondérant dans les années 1990/2000. Avec le nouvel épisode de ce qu’il convient d’appeler l’affaire Miskine, le Tchad se remet dans le jeu politique centrafricain parce qu’en vérité, ce n’

De la cellule au comité, il faut savoir raison garder
Edito

De la cellule au comité, il faut savoir raison garder

Ainsi donc, la valse de critiques a eu raison de la bande à Kalzeubet et sa cellule de veille sanitaire et sécuritaire chargée de la lutte contre le Coronavirus. Amateurisme et immobilisme doublés d’affairisme sont les reproches faites à la structure au point où, même la majorité sentant le vent tourner sous la pression de l’opinion, s’est fendue d’une sortie pour crier haro sur le baudet. Idriss

Le jour où le Covid-19 s’en ira
Edito

Le jour où le Covid-19 s’en ira

Çà y est ! Nous y sommes. En plein cœur de la pandémie avec des pics de contamination et de décès parfois hors du cadre indiqué qu’est l’hôpital de Farcha. Selon les plus alarmistes, on comptera encore des morts pendant quelques semaines avant d’amorcer la courbe descendante. A combien la comptabilité macabre s’arrêtera-t-elle ? Difficile de le dire en ces moments. Mais une chose est sûre, le coro

Kirdis vs Doums: ne nous mentons pas
Edito

Kirdis vs Doums: ne nous mentons pas

Ainsi donc, un ’’petage de câble’’ d’un individu a failli «mettre à mal la paix chèrement acquise» tant les réseaux sociaux, inondées en ces moments d’inactivités, ont atteint la surchauffe ces derniers jours. A l’origine, la fuite, préparée, d’une conversation entre un technicien de labo bombardé chargé de communication d’une structure en charge de la lutte contre le paludisme et un artiste coméd

La guerre est une affaire très sérieuse
Edito

La guerre est une affaire très sérieuse

La guerre disait Clémenceau est une affaire très sérieuse pour être confiée aux militaires seulement. On pourra aussi objecter que la guerre, quand elle cause des pertes en vies humaines comme la nation l’a connue ces dernières semaines, est très importante pour faire l’objet d’une récupération politicienne assortie d’un spectacle où la grande muette tend la sébile pour recevoir les « bienfaits »

Pour éviter un autre Bohoma
Edito

Pour éviter un autre Bohoma

Ne vous méprenez pas. La chronique de cette semaine ne sera pas une aude en l’honneur du chef suprême des armées après l’opération ’’colère de Bohoma’’ qui a bouté, du moins momentanément Boko-Haram hors des frontières tchadiennes. En attendant d’en savoir plus sur les détails et le contour de l’opération décidée après la mort de près d’une centaine de soldats suite à un raid de Boko-Haram, quelqu

Les maires: ces calamités produits par notre système politique
Edito

Les maires: ces calamités produits par notre système politiq...

L’algarade qui a opposé Abdel-Aziz Saleh Damanae, maire de N’Djaména à son adjoint, Oumar Boukar ce mardi 17 mars 2020 (Lire Indiscrets) est le dernier épisode du long spectacle qu’offrent les élus locaux depuis 2012, date de la mise en place des communes de plein exercice. Avant lui, c’est le maire de Doba, destitué par le conseil municipal qui a croisé le fer avec la hiérarchie. Deux semaines av

Qu’ont-ils fait de ces 30 ans ?
Edito

Qu’ont-ils fait de ces 30 ans ?

Ce 11 mars sera célébré à Mongo, le 30ème anniversaire de la création du parti qui gouverne le Tchad depuis décembre 1990. Ce jour de printemps, sous les épineux d’un Ouadis en territoire soudanais, des officiers, politiciens dont le dénominateur commun est la contestation du régime de Hissein Habré ont décidé de créer le Mouvement patriotique du salut (Mps). Avec l’aide de la communauté internati

Interdiction des clandos: la bêtise
Edito

Interdiction des clandos: la bêtise

Les motocyclistes, du moins les conducteurs de motos taxi n’ont plus le droit de circuler après 23 heures. Ainsi en a décidé le ministre délégué à la défense nationale et de la sécurité publique, le général de corps d’armée Mahamat Abali Salah. Un édit qui fait suite aux deux assassinats précédés de viols de deux femmes dans le 7ème arrondissement de la capitale courant février. La mesure a suscit

Pour un Hirak féminin
Edito

Pour un Hirak féminin

Ainsi, la vague d’indignation suscitée par la série d’assassinats précédée de viols est retombée. On entendra de moins en moins parler de Mopi Célestine et Djimadji Louise, violées puis assassinées dans les mêmes parages par des brigands. Et les femmes vont entrer dans la célébration de la Semaine nationale de la femme tchadienne (Senafet) qui sera clôturée par la journée internationale de la f